Voltaire Rousseau

La communication aux Amis de Livres en Scène

Une dispute philosophique

UNE PIECE INTEMPORELLE

Voltaire Rousseau a connu un très grand succès à sa création en 1991, puisque le spectacle s’est joué pendant cinq saisons à Paris, auThéâtre La Bruyère, à la Gaîté-Montparnasse, à la Comédie de Paris et au Théâtre de l’Œuvre.

Jean-Luc, Jean-Paul et Jean-François ont eu, dans le même temps, l’envie forte de recommencer l’aventure.

Pour plusieurs raisons :

-Vingt ans après, nos deux comédiens ont maintenant l’âge des personnages, et ils voulaient mettre leur vécu au service de leur jeu d’acteurs.

- Nous pensons tous que la pensée géniale et visionnaire de Voltaire et de Rousseau permet un approfondissement des enjeux qui se révèlent d’une actualité étonnante.

- Nous avions, il y a vingt ans, parié sur notre fougue, nos enthousiasmes, et nous étions peut-être passés à côté de l’essentiel. Le cœur des hommes, leurs tourments, leurs interrogations, et surtout leur fragilité…

Ces belles cuirasses livrées par l’histoire ont des failles. Ce nouveau travail de mise en scène nous a fait partir de cette recherche. On oublie les génies, et nous cherchons les hommes. Cette recherche nous conduit à une plus grande simplicité dans le travail, donc dans la représentation.

- Enfin, la proposition de Philippe Tesson de mettre à notre disposition le mythique Théâtre de Poche Montparnasse est une occasion, qui ne se refuse pas, de réaliser un spectacle épuré, qui repose essentiellement sur des acteurs et un texte. Le théâtre que nous aimons.

Nous sommes en 1765. Chassé de Suisse, Rousseau vient rendre visite à Voltaire dans sa propriété de Ferney. Il n’a qu’un but : savoir si ce dernier est l’auteur du pamphlet anonyme qui l’a fait bannir pour avoir abandonné ses cinq enfants à l’hôpital public. Voilà la situation de départ de Voltaire Rousseau qui débute comme une comédie policière et s’achève en dispute philosophique.

À travers une seule grande scène de ménage mouvementée et spectaculaire, nos deux célébrissimes auteurs s’étripent ardemment, se lançant au visage vaisselle, mobilier… et idées sur l’éducation, sur Dieu, sur l’égalité, sur la liberté, sur le théâtre. Ils nous font redécouvrir avec plaisir et stupéfaction tout ce que nous devons encore aujourd’hui à leurs visions fulgurantes, mais complémentaires, de notre humanité.

Ce dialogue ancré dans le quotidien de deux monstres d’esprit aux convictions et aux caractères radicalement opposés est d’une actualité de chaque instant. Les thèmes abordés n’ont pas pris une ride, ni les positions des deux représentants de courants très divergents bien que nés de la même préoccupation : L’Homme et le développement de la société.

Du théâtre de verbe, de jeu, d’acteurs : Jean-Paul Farré et Jean-Luc Moreau se lancent à cœur joie dans l’arène !

La communication aux Amis de Livres en Scène

Nous gardons le souvenir d’une importante exposition organisée en 2012 par l’Assemblée Nationale à l’occasion du tricentenaire de la naissance de Jean-Jacques Rousseau. Notre attention avait été attirée vers cette exposition par notre amie Francyne Labrune qui travaillait alors, en ce lieu de pouvoir.

Frère ennemi de Voltaire, son ainé de 18 ans, Jean-Jacques Rousseau recherche dans ses écrits la quête du bonheur, le désir d’égalité, la recherche d’un modèle éducatif et surtout à renouer la relation de l’homme avec la nature. Sujet toujours d’actualité.

Dans la pièce que nous vous proposons au "Théâtre de Poche Montparnasse" chez Philippe Tesson, les deux grands Auteurs s’affrontent à "fleurets, pas toujours, mouchetés" sur un texte remarquable de Jean François Prévand, acteur, metteur en scène, auteur qui fait du théâtre un "véritable projet de vie"

Nous quittons donc le Voltaire amoureux de la féministe Emilie du Châtelet que nous avions vu, en novembre dernier, au Studio Hébertot, pour nous immiscer dans une relation plus rugueuse entre deux frères ennemis, tous les deux précurseurs d’une révolution qu’ils n’ont pas vécue dans la mesure où ils sont morts en mai et juillet 1778.

En résumé, il s’agit d’une sorte de comédie policière où Jean-Jacques Rousseau va tenter, par tous les moyens, de savoir si Voltaire est bien l’auteur d’un pamphlet anonyme le dénonçant comme ayant abandonné ses 5 enfants à l’hôpital public. Une gigantesque scène de ménage où notre homme des bois - Rousseau - aura tôt fait de transformer le salon raffiné du gentilhomme de Ferney - Voltaire - en un indescriptible Capharnaüm !

"Voltaire Rousseau"

Le mercredi 19 avril 2017 à 18h45

Lever de rideau à 19heures

Théâtre de Poche Montparnasse

75 Boulevard du Montparnasse, 75006 Paris

Montparnasse-Bienvenüe (lignes 4, 6, 12, 13),

Bus : 96, 95, 94, 92, 91, 89, 82, 58


Compte tenu de l’horaire, nous vous proposons un souper après la représentation au restaurant "Aux Iles Marquises" en compagnie de Jean-Luc Moreau qui joue remarquablement le rôle de Jean-Jacques Rousseau. Pour ce qui est de Jean-Paul Farré qui joue le rôle de Voltaire, il est attendu à 21heures au Théâtre Rive Gauche pour jouer le rôle du mage dans "l’Hôtel des deux mondes", pièce que nous avons vue récemment.


Le Menu

Jean-François Prévand

Né en 1944 à La Tronche, Isère

Jean François Prévand est acteur, metteur en scène, auteur, adaptateur, professeur, animateur : il fait du théâtre un "véritable projet de vie".

En tant qu’auteur, on doit surtout citer "Voltaire Rousseau", créé en 1991 au Théâtre La Bruyère puis repris à la Comédie de Paris et au Théâtre de l’Œuvre avec Gérard Maro, ainsi que Camus, Sartre et les autres en 1996 au Théâtre de l’Œuvre, pour lequel il recevra le Prix Europe 1 et une nomination aux Molières


Voltaire
(François-Marie Arouet 1694 – 1778)

Esprit universel ayant marqué le siècle des "Lumières", défenseur acharné de la liberté individuelle et de la tolérance, Voltaire a beaucoup de succès auprès de la bourgeoisie libérale. Il laisse une œuvre considérable. A cause de la censure, la plupart de ses écrits étaient interdits. Ils étaient publiés de manière anonyme, imprimés à l'étranger et introduits clandestinement en France.

Jean-Jacques Rousseau (1712-1778)

Critiqué par les philosophes et attaqué par Voltaire (qui se moque de sa théorie où la société dénature l'homme), Jean-Jacques Rousseau se sent persécuté. Il tente de se défendre et de s'expliquer dans "Les Lettres écrites de la montagne" et les "Confessions". Attisée par Voltaire, la population va même jusqu'à lapider sa maison et brûler ses livres. Les dernières années de sa vie se passent à Ermenonville dans la maladie et l'isolement..

Le mot de Jean-Luc Moreau sur notre Livre d'OR