Un Picasso

"L'égoïsme du génie plus fort que tout"

"Dans Paris occupé, seul dans une cave, un homme attend. C'est Pablo Picasso. Il a été arrêté et se demande ce qui va lui arriver. Une jeune attachée culturelle nazie, énergique et cassante, le rejoint, l'interroge d’une manière tranchante dans un français parfait.

Les Allemands préparent une étrange exposition. C’est pour cette raison qu’il doit absolument identifier trois œuvres qui semblent douteuses aux autorités.

Trop fin pour ne pas comprendre que cette exposition concerne des Artistes dits "dégénérés", Picasso va tout faire pour sauver ses œuvres d'un autodafé.

C'est un duel, sans merci, qui s’engage entre un taureau espagnole et une lionne aryenne.


La bande annonce

La communication aux Amis de Livres en Scène

Au début octobre, nous vous avions proposé un rendez vous au Lucernaire, pour assister au déchirement entre Madeleine Béjart et son compagnon de vie et de théâtre Jean-Baptiste Poquelin qui devenait le grand Molière.Selon ses propres mots, il avait besoin de faire renaître la passion, le raisonnable ne lui suffisant plus, il tomba, comme par hasard, amoureux de la fille de Madeleine, Armande "Mademoiselle Molière"

Lors du très chaleureux "souper" qui suivit le spectacle, Anne Bouvier, exceptionnelle dans le rôle de Madeleine, a attiré notre attention sur la mise en scène qu’elle préparait pour une nouvelle pièce "Un Picasso" dont le rôle titre serait tenu par son père l’acteur Jean-Pierre Bouvier.

Pour avoir eu le bonheur de la voir, nous sommes désormais convaincus que la fille a hérité du talent de son père.

"UN PICASSO"

Le jeudi 7 février à 20h30

(Lever de rideau à 21 heures)

Au Studio Hébertot

78bis, boulevard des Batignolles 75017 Paris

Métro : Ligne 2 et 3, Station Villiers.

Bus : Ligne 30 - Rome ou Villiers, Ligne 53- Rome Batignolles

Ligne 66, Boulevard des Batignolles

Notre amie Sylvia Roux, Directrice du Studio Hébertot, tient brillamment le rôle de l’Attachée Culturelle en mission, glaciale autant qu’autoritaire, mais laissant toutefois percevoir, au fil de la pièce, l’admiration cachée qu’elle voue à Picasso.

La relation de l’Art et du monde politique étant un sujet permanent, nous avons demandé, à la fin du spectacle, aux deux comédiens de revenir sur scène, afin que les Amis de Livres en Scène puissent échanger avec eux et en savoir d’avantage sur le contexte original de cette pièce pathétique dans laquelle ils sont "immergés" depuis plusieurs mois.

La pièce commençant à 21 heures nous vous proposons, pour ceux qui le souhaitent, de nous retrouver tranquillement dès 19 heures au traditionnel "Bistrot du Passage" pour dîner ensemble. Chacun réglant son repas.