Amélie Nothomb

L’art a une tendance naturelle à privilégier l’extraordinaire. Amélie Nothomb


Riquet à la houppe, s'inspire magistralement du petit conte de Perrault du même nom, et déroule au fil des pages la richesse d'imagination de la romancière, ainsi que des trésors de beauté, coulés dans le moule agréable du suspense, caractéristique d'Amélie Nothomb qui lui a assuré son succès dès le départ avec son premier roman Hygiène de l'assassin, en 1992 : en effet, on ne s'ennuie jamais en lisant du Nothomb. Extrait de Riquet à la houppe, page 92 :

- Il paraît que les trésors japonais sont conçus pour être admirés dans l'ombre. Je ne suis pas japonaise mais je comprends ce principe.

Toute lumière abolie, ce qui flottait à mi-hauteur des ténèbres relevait de la lueur polychrome. C'était de l'ordre de la lampe merveilleuse.

- Cet éclat ne peut pas être réfléchi : nous sommes dans le noir. Donc, l'or et les pierres précieuses émettent de la lumière. Claire Boitel

La communication aux Amis de Livres en Scène

Depuis plus de 20 ans, la raison d’être de notre Association "Livres en Scène" est de rapprocher les Auteurs de leurs lecteurs. Amélie Nothomb est pour nous l’exemple parfait d’une belle, voire même d’une exceptionnelle relation, entre un Auteur et son immense lectorat. Ses fidèles lecteurs deviennent ainsi, des admirateurs qui se délectent avec gourmandise de ses dernières parutions, se constituant chacun la collection complète de son oeuvre ; cette vénération si intense rappelle le phénomène des rock-stars.

Le chemin inattendu qui nous a menés vers Elle, passe par une admiratrice qualifiée par Amélie Nothomb elle-même de "Globe Trotter préférée, rencontrée lors d’une manifestation "La Nouvelle Plume" organisée par la médiathèque de Morsang sur Orge.

Nous avons demandé à notre ami Hippolyte Wouters Ecrivain, Auteur de pièces de Théâtre et célèbre Avocat Bruxellois, de bien vouloir accueillir avec nous sa talentueuse compatriote pour son dernier ouvrage « Riquet à la Houppe ».

Amélie NOTHOMB

Le jeudi 2 février à 19H30 précises*

Au Restaurant DROUANT

18 Rue Gaillon, 75002 Paris

Métro: Opéra - 4 Septembre

Service de voiturier

Amélie Nothomb sera présente dès 17 heures au rez-de-chaussée du restaurant pour une séance de dédicace ouverte au public, comme aux membres de "Livres en Scène" participant au dîner littéraire, afin de permettre à l’Auteur de nous quitter pas trop tard. Celle-ci, fidèle à sa légende, se lève chaque jour de très bonne heure pour écrire.

*Pour cette raison, la soirée débutera à 19H30 précises dans les salons du premier étage.

Comme d’habitude le dernier livre de l’Auteur (Riquet à la Houppe) sera à votre disposition sur place en vue de sa dédicace toujours délicatement personnalisée.

A l’occasion du passage dans la nouvelle année, nous sommes heureux de vous présenter tous nos vœux sincères de santé, bien sûr, mais aussi de partage entre Amis d’événements culturels de qualité que nous sélectionnons toujours avec beaucoup d’enthousiasme.

Amitiés fidèles.

François Frobert & Jacques Mouton

06 22 53 37 94 06 32 38 66 63

www.livresenscene.com

Le Menu

Les Tables

« Nishio-san

Tout ce que l’on aime devient une fiction. La première des miennes fut le Japon.

Enhardie, je composais le numéro de celle que, petite, j’aimais à l’égal de ma mère… Pas croyable. Elle avait conservé la voix qu’elle avait pour moi, quand j’avais quatre ans…La porte s’ouvre, je vois apparaître une très vieille dame qui mesure un mètre cinquante.

Amélie Nothomb – La nostalgie heureuse.


Champagne

Boire en voulant éviter l’ivresse est aussi déshonorant que d’écouter de la musique sacrée en se protégeant contre le sentiment du sublime.

Pourquoi du champagne ? Parce que son ivresse ne ressemble à nulle autre…Il élève l’âme vers ce que dut être la condition de gentilhomme à l’époque où ce beau avait du sens. Il rend gracieux, à la fois léger et profond, désintéressé, il exalte l’amour et confère de l’élégance à la perte de celui-ci. Amélie Nothomb – Pétonille.

Les oiseaux

De tous les animaux sauvages, l’oiseau était le seul que l’on côtoyait au quotidien, chaque jour de l’année. Les uniques lieux où il était rare de les voir étaient la pleine mer et les déserts : ils coïncidaient avec les endroits où l’o croise peu d’hommes. Cette observation suggérait que l’oiseau était pour ainsi dire le frère noble de l’homme. Sa présence perpétuelle rappelait à l’espèce humaine ce qu’elle aurait pu être si elle n’avait cédé à la curieuse séduction de la pesanteur. Amélie Nothomb – Riquet à la houppe

Barbe Bleue

Regardez : je suis tombé amoureux de vous. Vous êtes ma neuvième colocataire. Vous ne remplacerez pas les huit femmes qui ont précédée. Je continue de les aimer. A chaque fois, mon amour est neuf. Il faudrait un verbe nouveau à chaque fois. Pourtant le verbe « aimer » convient, car il y a une tension commune à toutes les amours, que ce verbe est seul à exprimer. Amélie Nothomb – Barbe bleue

Quelques Photos

Le mot d'Amélie Nothomb sur le Livre d'Or