Les carnets d'Albert Camus

Pour la première fois au théâtre, Les Carnets d'Albert Camus. Écrits entre mai 1935 et décembre 1959, ils furent publiés de manière posthume d'abord par sa femme puis par sa fille Catherine.

Entre journal de travail et journal intime, c'est le combat héroïque et acharné d'un homme, l'un de nos plus beaux écrivains face à la machine inexorable des jours. Un Camus curieux de tout, épris de beauté et d'harmonie y livrant ses blessures, ses colères, ses désires et sa croyance dans le pouvoir de l'écriture.

La bande annonce

La communication aux Amis de Livres en Scène

En novembre 98, nous avions reçu dans les salons du Caffé Foy le biographe Olivier Todd qui avait sorti chez Gallimard, un ouvrage de 855 pages entièrement consacré à Albert Camus.

Grâce au concours inattendu de Daniel Darrès, inoubliable directeur du théâtre Antoine, nous avions réussi à faire venir de Lourmarin, Catherine Camus accompagnée de son compagnon Robert Gallimard, neveu de Gaston. A cette occasion, la fille d’Albert Camus nous avait longuement parlé de la publication tardive du dernier roman inachevé de son père "Le premier Homme" retrouvé dans son cartable lors de l’accident tragique du 4 janvier 1960.

Bien évidemment, nous nous sommes plongés, tout récemment, dans la correspondance des 852 lettres échangées entre Albert Camus et Maria Casarès.

Invités au Lucernaire avant de partir en vacances, nous avons été particulièrement touchés par le spectacle de Stéphane Olivié Bisson, comédien totalement immergé dans l’œuvre du prix Nobel de Littérature 1957 et tout particulièrement dans ses carnets intimes, moins connus.


"Les Carnets d’Albert CAMUS"

Le jeudi 12 septembre 2019 à 18h30

(Lever de rideau à 19 heures)

Au Théâtre Lucernaire

53 rue Notre-Dame des champs, 75006 Paris

Métro : Notre-Dame des Champs (ligne 12) -

Vavin ou Saint Placide (ligne 4) - Edgar Quinet (ligne 6)

Bus : Lignes 58, 68, 82, 91, 94, 96


Le spectacle commençant à 19 heures, il nous sera loisible de souper tranquillement sur place en compagnie du Comédien Stéphane Olivié Bisson, brillant élève de Daniel Mesguich.

Espérant que vous ayez passé de bonnes vacances, fussent-elles très chaudes, nous souhaitons vous retrouver nombreux, en pleine forme, dans les escaliers embouteillés du Lucernaire vers la salle dite du "Paradis", d’autant que des travaux d’embellissement ont été engagés pendant l’été.

La Photo

Le mot de Stéphane Olivié Bisson sur le Livre d'Or