Pascal Bruckner

«La rhétorique antifinance vise moins à punir les huppés [...] qu'à faire honte aux classes moyennes et populaires de déployer de grandes ambitions». Pascal Bruckner

« L’argent est une promesse qui cherche une sagesse. L’expression doit s’entendre au double sens : il est sage d’avoir de l’argent, il est sage de s’interroger sur lui. Il rend tout homme philosophe malgré lui : bien penser, c’est aussi apprendre à bien dépenser, pour soi et pour autrui. Avec l’argent, nul n’est à l’aise : ceux qui croient le détester l’idolâtrent en secret. Ceux qui l’idolâtrent le surestiment. Ceux qui feignent de le mépriser se mentent à eux-mêmes. Engouement problématique, réprobation impossible. Telle est la difficulté. Mais si la sagesse ne consiste pas à s’attaquer à cela même qui paraît à tous le symbole de la folie, à quoi bon la philosophie ? » Pascal Bruckner

La présentation du livre par l'Auteur

La communication aux Amis de Livres en Scène

Qui d’entre nous se souvient encore de ces propos, tenus par Pascal Bruckner lors de sa venue au Berkeley en octobre 2010 pour débattre sur "Le paradoxe amoureux", son dernier ouvrage de l’époque?

Le hasard faisant très bien les choses, nous avons rencontré le philosophe qui sortait du Studio Hébertot où il venait de voir la dernière représentation de "Pompon Voltaire", pièce qu’il a visiblement appréciée, comme chacun d’entre nous, lors de notre dernière soirée au théâtre.

Avec une extrême gentillesse, il a spontanément accepté de venir nous parler de son dernier ouvrage paru chez Grasset en avril 2016 "La Sagesse de l’argent". Ce sujet nous l’avions traité avec Jean-Claude Carrières en mars 2014. Son livre-enquête avait pour titre "l’argent sa vie sa mort". Mais changement de décors pour notre philosophe "L’argent est une promesse qui cherche une sagesse. L’expression doit s’entendre au double sens : il est sage d’avoir de l’argent, il est sage de s’interroger sur lui.

Pascal Bruckner

Le jeudi 22 décembre à 19H30

Au Petit Marguery Rive droite

64, avenue des Ternes 75017 Paris

Métro : Ligne 1 - Station Argentine (480m). Ligne 2 Station (600m)

Bus : Ligne 43 Arrêt Eglise Saint Ferdinand,

Ligne 92 Arrêt Ternes – Mac Mac Mahon

Parking Péreire (171 m), 211, Boulevard Péreire - Brunel (234 m), 27 Rue Brunel

A la proximité des fêtes de Noël, nous considérons cette rencontre comme un cadeau ce qui nous permettra de vous retrouver nombreux dans une ambiance festive.


Le Menu

Les Tables

Benjamin Franklin (1706-1790)

Ou la vertu dans le capital. "Il est typique d’une époque qui pensait concilier la vertu, la richesse et l’instruction. Il sera le premier à proposer une morale de l’argent comme fondation de la société nouvelle"

"Ne disait-il pas que de perdre une épingle chaque jour, c’est perdre cinq sous par an et tout le profit qu’on pourrait en retirer ?"

Pascal Bruckner – La sagesse de l’argent.


Françoise Giroud (1916-2003)

"Françoise Giroud ne disait-elle pas dans le Nouvel Observateur du 27 novembre 1987 : « on montre son argent aux Etats Unis comme les singes montrent leur sexe. A qui aura le plus grand » ? Et la journaliste de préférer à cet égard l’hypocrisie française"

Pascal Bruckner – La sagesse de l’argent


John Rockefeller (1889-1937)

"Dieu m’a donné de l’argent. Le pouvoir de gagner de l’argent est, je crois, un don de Dieu qui doit être développé et utilisé au mieux de notre aptitude pour le bien du genre humain. Ayant été doté du don que je possède, je crois que c’est mon devoir de gagner de l’argent … pour le bien de mon concitoyen conformément à ce que me dicte ma conscience. "

Pascal Bruckner – La sagesse de l’argent


Sénèque
(4av.J.-C- 65)

Les stoïciens pratiquaient un exercice spirituel particulier la praemeditatio, simulation de la pauvreté, de la faim, de la souffrance physique

" « Nous serons riches avec moins de souci si nous savons combien il n’est pas pénible d’être pauvre ». Rappelons que Sénèque était colossalement riche puisque son patrimoine était estimé à un sixième du budget de l’empire. " Pascal Bruckner – La sagesse de l’argent.





Le mot de Pascal Bruckner sur notre Livre d'OR